N°3 / Vers l’interopérabilité des bases de textes / Toward Interoperability of Texts Databases — Digitizing Enlightenment V

Pombal Global

Édition imprimée et édition numérique

Aida Sampaio Lemos, Ana Eva Miguéis, José Eduardo Franco

Résumé

Mots-clés

Plan de l'article

Télécharger l'article

 

[...] o Marquês de Pombal morre.

Mas na õ morrerá jámais a sua memoria. Na õ há poder sobre a terra, que risque a lembrança do homem virtuoso : a corrupça õ dos tempos, o capricho da fortuna, esta õ muito abaixo do verdadeiro merecimento. Este hé o juizo, que pela boca da independencia, profere para sempre a verdade. Precioso ao estado, et á pátria, o homem grande ; as suas acçoens serao o exemplo da justiçia, et do patriotismo ; e a sua sepultura na õ poderá ter epitáfio, nem mais permanente, nem mais enérgico, do que o seo nome[1].

Frei Joaquim de Santa Clara

Ella tem uma Ideia, um symbolism a que chamou – marquez de Pombal, adulterando-o até õ s condiçoens fabulosas do mytho. Ora, eu escrevo de um homem a quem chamo – despota. […] Bosquejei a biographia d’um homem feroz, e não me esqueci de assignalar o maior numero de accessories e contingencias que o fizeram tão cruel. Se elle podia ser melhor e fazer mais do que fez, diga-o a critica [..][2]

Camilo Castelo Branco

Pombalistes, antipombalistes, dites-nous juste qui était Pombal[3].

Marc Bloch

 

L'importance historique du Marquis de Pombal n’est plus à démontrer. Son action politique et diplomatique a fait de lui l'un des hommes politiques portugais les plus marquants, et son rayonnement international lui a valu d’être rapproché de personnalités majeures, notamment de Frédéric II de Prusse.

 

Pourquoi éditer les œuvres de Pombal ?

Sebastião José de Carvalho e Melo (1699-1782), diplomate de la cour portugaise auprès de la cour d'Angleterre et de la cour d'Autriche, puis « Premier ministre » du roi José Ier, a légué à la postérité une vaste œuvre, constituée de manuscrits inédits et d’imprimés, dont il est l’auteur ou qu’il a inspirés. Cette œuvre, encore éparpillée et mal connue, est d’une très grande importance sur les plans historique, politique, philosophique, pédagogique, juridique, religieux, urbanistique et artistique. La nécessité d’en donner une édition critique répondant aux critères scientifiques les plus exigeants se faisait donc sentir.

La préparation de l'édition des œuvres complètes de Pombal constituera certainement un jalon culturel important, tout en ouvrant la voie à une compréhension plus approfondie de la vie, de la pensée et de l'action de ce politicien controversé, qui fut l'une des plus grandes personnalités du Portugal et de l'Europe des Lumières. Cette édition, que les spécialistes et les personnes intéressées par la période pombaline réclament depuis de nombreuses années, comblera indéniablement un vide important dans notre culture.

L'absence d'une édition complète des écrits de Pombal est un triple échec culturel qui entrave fortement la recherche historique et philosophique sur le XVIIIe siècle portugais. Cette absence constitue la plus grave lacune concernant la connaissance de cette période essentielle. Elle empêche aussi de comprendre la mentalité portugaise de l’époque des Lumières. Enfin, elle limite fortement l'étude du contexte dans lequel l'État portugais a pris.

De même, faute d’accès au corpus complet des œuvres du Marquis de Pombal, on a eu tendance à reprendre un ensemble d'interprétations contradictoires sur son rôle réel, en tant que 1er ministre du roi José 1er, dans les profondes transformations politiques, économiques et pédagogiques du Portugal dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Cela a fortement contribué à la consolidation, dans l'imaginaire historique portugais, du « mythe » du Marquis de Pombal, mythe repris, positivement ou négativement, par la majorité des études sur la période considérée. Seule la prise en compte de l’ensemble des écrits conservés de Carvalho e Melo, Marquis de Pombal, permettra de surmonter cette tendance, en établissant son rôle réel en son temps et pour l'évolution historique du Portugal.

La publication de l'Obra Completa Pombalina, ainsi que d'autres travaux dirigés par lui durant les 27 années de son ministère, répond à la fois à une demande scientifique et culturelle très large et à une exigence propre à l'historiographie portugaise, longtemps influencée par la légende pombaline, comme le montrent les commémorations. Ainsi le premier centenaire de la mort du Marquis, en 1882, a-t-il été instrumentalisé par la propagande républicaine, qui a encore accentué le caractère clivant de son image mythique. Quant au second centenaire, en 1982, il a certes été l’occasion d’un bilan des travaux sur son œuvre, mais sans véritable prise de conscience de la nécessité de disposer d’une édition critique de ses œuvres pour venir à bout du mythe et ouvrir la voie à une véritable histoire du ministère de Pombal et de ses effets.

L’édition des œuvres de Pombal constituera donc une contribution de première importance à la connaissance de cet acteur central et de son temps, y compris certaines dérives que les historiens pourront mieux décrire et interpréter, ce qui permettra aussi de mieux comprendre la nation portugaise actuelle et ses relations avec les autres peuples du monde.  

 

Les objectifs du projet Pombal Global :

Le projet Pombal Global se donne pour objectif de :

1) recenser tous les ouvrages écrits par le Marquis de Pombal ou directement inspirés et orientés par lui ;

2) préparer une édition annotée et mise à jour de tous les ouvrages (répondant aux critères décrits ci-dessus) recensés ;

3) promouvoir le renouvellement des études sur l'époque pombaline grâce au travail d’une équipe internationale réunissant des chercheurs de différentes disciplines ;

4) contribuer à une connaissance plus approfondie de la vie et de l'œuvre du Marquis de Pombal grâce à une approche interdisciplinaire et une compréhension globale permettant de dépasser les visions mal informées ou partisanes, lesquelles ont dévalorisé ou survalorisé son action.

En outre, ce projet permettra la construction de corpus textuels pertinents, aussi bien par leur extension que par leur diversité typologique et thématique, pour les études concernant la langue du XVIIIe siècle, contribuant ainsi à l'approfondissement de la connaissance synchronique et diachronique de la langue portugaise.

 

Le travail déjà réalisé

L'équipe de recherche du projet Pombal Global, qui est composée de quinze chercheurs spécialistes de différentes disciplines – de l'histoire à la linguistique, en passant par la littérature, la philosophie et la paléographie – soutenus par un comité scientifique international multidisciplinaire constitué de 117 spécialistes – travaille depuis 2019, effectuant des recherches dans les plus importantes bibliothèques et archives du Portugal, d'Europe et d'Amérique, cinq cents fonds au total.

Les recherches effectuées ces dernières années ont déjà permis d'identifier plus de 37 000 documents autographes, ou signés par Sebastião José de Carvalho e Melo, ou qui lui sont attribués. La phase de recherche documentaire étant bien avancée, il faut à présent procéder à la lecture, à la transcription, à l’établissement des documents, ainsi qu’à l'étude et à l'annotation critique des textes qui intégreront les différents volumes de l'Obra Completa Pombalina.

 

Les phases du projet

Le projet intitulé "Obra Completa do Marquês de Pombal" sera mené à bien par une équipe interdisciplinaire soutenue par un ensemble de prestigieux consultants scientifiques nationaux et internationaux.

            La première phase a consisté à établir l’inventaire le plus précis possible de toutes les œuvres imprimées et manuscrites de Sebastião José de Carvalho e Melo, conservées dans plusieurs bibliothèques et archives portugaises et internationales, notamment à la Bibliothèque Nationale du Portugal, à l'Archive Nationale Torre do Tombo, à la Bibliothèque d'Ajuda, aux archives historiques d'outre-mer, à la Bibliothèque Générale de l'Université de Coimbra, à la Bibliothèque Publique d'Évora, à la Bibliothèque Municipale de Porto, à la Bibliothèque Nationale du Brésil, à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis, aux Archives Secrètes du Vatican, à la Bibliothèque Nationale de Rome, à la British Library, à la Bibliothèque de Madrid, aux Archives historiques nationales de Luanda, à la Bibliothèque de l'Instituto Histórico e Geográfico do Rio de Janeiro, à la Bibliothèque et aux Archives publiques du Pará, à la Bibliothèque et aux Archives publiques de São Luís do Maranhão. 

La deuxième phase du projet sera consacrée à la transcription, à l'édition, à la numérisation et à l'annotation des manuscrits et des imprimés, puis à leur classement selon les différents domaines thématiques. Il est prévu de répartir l'ensemble de l'œuvre du Marquis de Pombal en fonction de dix domaines thématiques, ce qui devrait représenter, d’après les données de recherche dont nous disposons actuellement, environ 50 volumes : 

Ouvrages historiographiques

Œuvres politiques

Œuvres apologétiques

Ouvrages pédagogiques

Ouvrages juridico-légaux

Écrits économiques

Écrits administratifs (officiels et privés)

Correspondance (officielle et privée)

Écrits à contenu artistique et urbanistique

Divers

Chaque volume comprendra deux parties : 1) une Introduction réalisée par un ou plusieurs membres du conseil consultatif et/ou de l'équipe de recherche dans chaque domaine de spécialité ; 2) un corpus textuel/documentaire édité et annoté de manière critique.

S’agissant des originaux manuscrits et des annexes, les lieux de provenance seront identifiés et, s'il existe plusieurs versions, elles seront dûment comparées. Pour ce qui est des versions imprimées, la comparaison se fera avec les originaux manuscrits (le cas échéant), et avec les différentes éditions imprimées (le cas échéant).

La transcription des textes est semi-diplomatique : les différentes mains (autographe de Pombal ou autres) sont identifiées, les ratures, les corrections et les ajouts sont signalés. Les taches et les lacunes sont aussi indiquées. Quant aux notes de marge et de bas de page, elles sont conservées.

En ce qui concerne l'édition, une réflexion a été menée afin de déterminer des critères, aussi bien au niveau de la procédure à suivre pour établir les textes, qu’au niveau du public visé. L'édition en préparation sera une édition « modernisée » en ce qui concerne l'orthographe.

 

Diffusion des résultats

            Il est prévu de diffuser les résultats de cet important travail de recherche sous les formes suivantes :

1) Édition imprimée et numérique des différents volumes qui composent l'édition des Œuvres complètes de Pombal.

2) Création d'une plateforme numérique pour rendre les résultats et l'œuvre disponibles en format numérique.

3) Préparation d'une exposition numérique sur les grands repères de la vie et de l'œuvre de Pombal.

4) Préparation de 12 mini-documentaires sur Pombal et les Lumières.

5) Préparation d'un Dictionnaire global des Lumières au Portugal et dans les territoires d'outre-mer lusophones. 

 

La collection numérique « Pombalia » à l'Université de Coimbra

Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’un des objectifs du projet est de réunir et de décrire de façon exhaustive le corpus pombalin, réparti sur plus de cent bibliothèques et archives dans plusieurs pays et continents. Pour que le corpus rassemblé soit accessible à tous, un espace numérique, intitulé Pombalia – Pombal Global, a été créé, qui n'est rien d'autre qu’une collection numérique réunissant l'ensemble des œuvres imprimées et manuscrites attribués au Marquis de Pombal, ce qui représente déjà près de 50000 documents. Son intégration dans le guide des sources permettra de diffuser ces documents à partir d’un seul point d'accès à partir duquel ils seront consultables gratuitement (open access).

La collection Pombalia – Pombal Global a bénéficié du soutien financier et logistique de l'Université de Coimbra, ainsi que de celui d'autres universités du Portugal et du Brésil, ce qui a permis de bénéficier, dès le départ, d’une solution d'hébergement et de rendre accessible ce guide des sources. Le fait que l'Université de Coimbra, qui a été fondée en 1290, soit, comme l'Université de Montpellier, l'une des plus anciennes universités du monde, et qu'elle ait été la seule université du Portugal jusqu'en 1911, lui donne un statut particulier, qui s’est avéré favorable à notre projet. En effet, ses différentes bibliothèques réunissent plus de deux millions de volumes, y compris le très riche patrimoine de la Bibliothèque Générale, dont la partie la plus visible est la Bibliothèque baroque du Roi Jean V, visitée par des centaines de touristes chaque jour. En outre, le classement, en juillet 2013, de l'Université de Coimbra, en incluant non seulement la Biblioteca Baroque, mais aussi les autres bibliothèques universitaires, au patrimoine mondial de l’UNESCO a contribué à faire connaître la place centrale de cette institution dans l’histoire de la culture et de la langue portugaises. Notre projet contribue à la valorisation des fonds et illustre la façon dont l'Université de Coimbra les met à la disposition de tous.

Les premiers projets de numérisation de la Bibliothèque Générale, soutenus par le Plan Opérationnel pour la Culture, datent de 2007, et la bibliothèque numérique AlmaMater (https://am.uc.pt/) a été inaugurée en 2010. Cela signifie que l'Université de Coimbra travaille depuis plus de quinze ans sur divers projets numériques, qui comprennent un ensemble varié de documents (tels que des manuscrits, des livres, des revues, des journaux, des photographies, des gravures, des cartes), dont les plus anciens datent du XIIIe siècle. Encouragée par les stratégies de numérisation des organisations internationales, menées par l'IFLA et l'UNESCO, la bibliothèque numérique AlmaMater constitue un modèle de transformation des bibliothèques physiques en bibliothèques numériques, lesquelles permettent de préserver les documents originaux et améliorent la reproduction des images, tout en facilitant la recherche et le travail documentaire. La dernière plateforme de la bibliothèque numérique – car des progrès ont été réalisés depuis la première expérience en 2010 – est simple à utiliser («user-friendly»), avec une interface responsive, permettant l’interopérabilité et la navigation dans chaque document (à travers l’International Image Interoperability Framework), ainsi que la construction de nouvelles collections numériques.

 

Le guide des sources

L'expérience acquise avec ces projets a facilité l’intégration du guide des sources Pombalia – Pombal Global dans cette plateforme numérique, ce qui a été réalisé en étroite collaboration avec l'équipe de coordination scientifique du projet Pombal Global. Pour cela, il a été nécessaire d'adapter l'outil existant aux caractéristiques du projet, en intégrant les métadonnées qui sont collectées par l’équipe de chercheurs dans les différentes bibliothèques et archives, à savoir :  titre, auteur, source, cote, date d’édition, description (document publié ou transcrit, copie ou original), type et collection numérique dans laquelle le document est intégré. Il est aussi possible de sélectionner des documents parmi ceux qui sont recensés et de les numériser selon les spécifications requises pour intégrer les contenus dans la plateforme AlmaMater.

Comme d’autres, la plateforme fonctionne à partir de données déposées dans le système de «backend», ce qui permet d’accéder à l'outil de consultation dans le «frontend», qui a été développé par une équipe de l’Université de Coimbra. Il est possible de faire une recherche simple ou avancée, en utilisant des filtres pour limiter les résultats de la recherche ou encore la ligne du temps («timeline»).

 

Perspectives

La plateforme numérique hébergeant le guide des sources Pombalia - Pombal Global va encore évoluer, notamment avec la création de nouvelles collections numériques, le maintien des métadonnées, la simplification du chargement de nouveaux objets numériques, la possibilité d'ajouter des annotations ou de réaliser des transmissions audios et vidéo. Le partage de l'expérience acquise par l'Université de Coimbra en matière de gestion du patrimoine bibliographique, notamment lors de la création de la bibliothèque numérique AlmaMater, a été décisive pour assurer le succès de cette solution technique. Le guide des sources Pombalia – Pombal Global est un outil essentiel qui permettra de rendre les œuvres de Pombal accessibles aux chercheurs et à un public plus large, de manière progressive, d’abord au format numérique, puis dans une version imprimée, l'objectif final du projet étant la publication des œuvres complètes du Marquis de Pombal (Obra Completa Pombalina).

 

[1] Frei Joaquim de Santa Clara, Oraçao funebre, O Investigador Portuguez em Inglaterra, julho 1817, (p. 3-15), p. 15 « [...] le marquis de Pombal meurt.

    Mais son souvenir ne mourra plus. Aucune puissance sur terre ne peut effacer la mémoire d'un homme vertueux : la corruption des temps et les caprices de la fortune sont bien au-dessous du vrai mérite. Tel est le jugement qui, par la bouche de l'indépendance, prononce à jamais la vérité. Le grand homme est précieux pour l'État et pour son pays ; ses actions seront un exemple de justice et de patriotisme ; et sa tombe ne peut avoir d'épitaphe plus permanente et plus forte que son nom. »

[2] Camilo Castelo Branco, Perfil do Marquez de Pombal, Clavel, Porto, Couto, Rio de Janeiro, 1882, p. IX et X. « Elle [la démocratie] a une idée, une représentation symbolique qu'elle a nommé Marquis de Pombal, en l'adaptant aux conditions fabuleuses du mythe. En racontant sa vie, je décris plutôt un despote [...]. J’ai écrit la biographie d'un homme féroce et je n'ai pas oublié de signaler le grand nombre de circonstances et de contingences qui l'ont rendu si cruel. Quant à savoir s’il aurait pu être meilleur et réaliser davantage de choses qu’il ne l’a fait, que la critique le dise. »

[3] Marc Bloch, “Repensar Pombal”, Pombal revisitado, coord. Maria Helena Carvalho dos Santos, Lisboa, Ed. Estampa, 1984, vol. I, p. 353.

Continuer la lecture avec l'article suivant du numéro

ECuMe (Édition Censure Manuscrit)

Laurence Macé

Lire la suite

Du même auteur

Tous les articles

Aucune autre publication à afficher.